Ad Home

Un État amĂ©ricain dĂ©cide de ficher les personnes qui maltraitent les animaux pour qu’elles ne puissent plus adopter







Jeudi dernier, l’État de Rhode Island a adoptĂ© une loi pour la protection animale : les personnes ayant dĂ©jĂ  maltraitĂ© des animaux seront fichĂ©es et ne pourront plus en adopter.








Le plus petit État des États-Unis a mis en place une grande loi. Le 23 mai dernier, la chambre des reprĂ©sentants de Rhode Island a approuvĂ© un projet de loi permettant de rĂ©duire la maltraitance animale. Toutes les personnes ayant des antĂ©cĂ©dents de maltraitance d’animaux seront fichĂ©es. Le but est d’interdire l’adoption Ă  ces personnes.



« Les personnes qui ont maltraitĂ© des animaux, ne devraient pas ĂŞtre autorisĂ©es Ă  en dĂ©tenir »




Avec cette loi, les individus ayant dĂ©jĂ  commis des violences Ă  l’Ă©gard d’animaux ne pourront plus en avoir pendant 15 ans. FichĂ©s, les agresseurs seront alors classĂ©s dans un registre et devront payer une taxe de 125$ (112 euros) permettant de maintenir ce livret en ligne. Ce dernier sera visible par tous les refuges et les agences d’adoption d’animaux avant de conclure la vente ou l’adoption de tout animal. Si ces derniers ne s’y conforment pas, ils devront payer une amende pouvant atteindre 1 000 $ (900 euros). Si ces bourreaux rĂ©cidivent, l’interdiction d’adopter sera Ă  vie.




Arthur Corvese, dirigeant cette loi et membre dĂ©mocrate de la Chambre des reprĂ©sentants de Rhode Island se fĂ©licite de cette mesure de bon sens: « Les personnes qui ont maltraitĂ© des animaux, ne devraient pas ĂŞtre autorisĂ©es Ă  en dĂ©tenir. Lesanimaux de compagnie sont sans dĂ©fense, et autoriser ces personnes, qui ont dĂ©jĂ  fait preuve de violence envers les animaux, Ă  en dĂ©tenir, c’est les exposer Ă  beaucoup de souffrance et peut-ĂŞtre mĂŞme Ă  la mort. C’est faire preuve de bon sens que d’interdire les agresseurs Ă  avoir facilement accès Ă  de nouvelles victimes«  a t-il dĂ©clarĂ©. Ce projet de loi attend maintenant une dĂ©cision du SĂ©nat amĂ©ricain.



La police française saisie après qu’un homme ait maltraitĂ© un chat et diffusĂ© la vidĂ©o sur internet



Samedi dernier, un jeune homme a diffusĂ© une scandaleuse vidĂ©o oĂą on le voit maltraiter un chat. Ce dernier lui assène un coup avec le pied comme si cette petite boule de poil Ă©tait un ballon de football. Le chat est alors projetĂ© Ă  plusieurs mètres. ChoquĂ©s et indignĂ©s, les internantes n’ont pas tardĂ© Ă  appeler la police pour signalerce cas de maltraitance.



La police nationale s’est alors saisie de l’affaire et a demandĂ© de ne pas relayer la vidĂ©o: « Vous ĂŞtes nombreux Ă  nous signaler la vidĂ©o d’un jeune homme qui maltraite un chat Ă  coups de pied. Les enquĂŞteurs de la plateforme Pharos ont Ă©tĂ© saisis. Les investigations sont en cours pour retrouver l’auteur des faits. Ne relayez pas cette vidĂ©o. » ont-ils tweetĂ©.




[VOS SIGNALEMENTS] Vous ĂŞtes nombreux Ă  nous signaler la vidĂ©o d’un jeune homme qui maltraite un chat Ă  coups de pied. Les enquĂŞteurs de la plateforme ont Ă©tĂ© saisis. Les investigations sont en cours pour retrouver l’auteur des faits. Ne relayez pas cette vidĂ©o.
3 133 personnes parlent Ă  ce sujet




On ne le rĂ©pĂ©tera jamais assez mais la maltraitance animale est un dĂ©lit et la personne qui commet, publiquement ou non, des violences ou actes de cruautĂ© envers un animal encourt 2 ans de prison, et 30 000 € d’amende.















Fourni par Blogger.